Non classé

Prochaine ville Reitz

Demain je vais certainement partir très tôt disons vers les 6 hrs 30 sur la route, au moins ça me donnera du temps avec une température plutôt fraîche, puisque j’aurai 66 km à faire environ avant d’arriver. J’ai fais un petit tour de mon vélo pour voir si tout va bien, disons que mon pneu arrière m’inquiète un peu, l’usure est rapide, probablement dû à cette route abrasive, je me croise les doigts je n’est pas emporter d’autre de rechange. Pour le reste tout semble être correct.

La route que je prend est beaucoup plus tranquille, ce n’est pas une route de campagne mais presque, une route à deux voies, les camions sont pour la plupart très correct avec moi, mais parfois je dois dire que je prend mon respire parce que ça passe vraiment serrer. Je prendrai certainement toute la journée pour faire toute cette route, je pense que je doit roulé 10 km à l’heure, à par des petits arrêts, ça sera une bonne grosse journée de vélo.

Pour la température et bien maintenant je prend ce que j’ai lorsque je me lève le matin, j’aimerais une journée nuageuse, pas mal moins dure pour moi, le pire pour moi c’est le vent, jusqu’à maintenant j’ai été pas mal chanceux, mais juste parce que j’en parle il y en aura hihi.

ok! il est temps pour mon café….à plus tous

Rémi

Non classé

Journée de repos

Cela fait du bien de s’arrêter un peu pour recharger sa batterie, je pense qu’avec le décalage et tout ce qui est arrivé avec mes avions et bien je pense que j’avais accumulé pas mal de fatigue, hier j’ai dormit comme une bûche, j’ai tellement dormit que lorsque je me suis réveillé je pensais que j’étais au Québec. Encore deux nuits ici après cela je pense que mon corps ira certainement mieux.

Les personnes qui ont cette maison sont super gentil avec moi, la dame à eu cette maison en cadeau de son mari, elle et toute sa famille habite sur une ferme pas très loin d’ici, imaginez-vous donc qu’ils ont 10 milles moutons, c’est fou ! ils vendent principalement tout leur moutons au chinois et arabe, bref ils sont très riche. Elle ma posé un tas de question sur mon voyage et elle ma dit plus que je descend vers le sud et plus que je serai étonné par toute la beauté du paysage, ouf ! ça fait du bien de ce faire dire quelque chose de positif, ensuite j’étais surpris que notre conversation change sur la religion, il faut dire qu’il m’arrive souvent lorsque je vais au restaurant, j’ai remarqué que les gens ici étaient très religion, ils se tiennent la main avant leur repas et disent une prière, c’est plus tôt rare que je vois cela au Québec. J’ai eu une belle conversation enrichissante avec cette dame.

La maison où je demeure

Aujourd’hui j’ai marché en ville, belle petite ville, on peu avoir presque tout y trouvé, les gens remarque vite que je ne suis pas du coin, cheveux long, grosse barbe blanche et en plus des tatoo alors pas moyen de passer inaperçu. J’ai trouvé un très bon resto ici et j’ai mangé des pâtes incroyable, il s’adonne que c’est la soeur de celle qui a la maison ou je demeure, encore une fois une belle conversation et en plus elle ma vraiment parler de tout ce qui ce trouve au alentour de Lesotho, maintenant j’ai une bonne idée d’où je vais aller, et tout semble assez formidable.

Petite ville de Frankfort

Ici il pleut presque tout le temps à la fin de la journée et quand il pleut il pleut pas mal, bien heureux d’être à l’intérieur lorsque tout cette pluie tombe, mais une chose est certaine ça rend l’environnement super belle.

Vous auriez du me voir tout à l’heure, je me suis aperçu que la dame est parti chez elle pour la fin de semaine et elle a coupé mon internet, je suis certain qu’elle la fait par erreur, je savais qu’elle ne pourrais pas revenir, alors comme j’ai une porte qui communique sur la maison et quel n’était pas barrer, je suis parti avec la lumière de mon téléphone et j’ai trouvé le routeur et rebranché le tout, j’avais peur que quelqu’un voit ma lumière à l’extérieur et qu’il appel les flics, en plus je ne savais pas si il avait un système d’alarme, mais tout c’est bien passé, jusqu’à maintenant. Je me demande bien ce que la dame va dire à son retour lundi.

Merci à tout le monde de me suivre, ça fait toujours du bien d’avoir de vos nouvelles.

Rémi

Non classé

Frankfort belle surprise

Dans les derniers jours j’ai vraiment passé par toute les émotions, bonne et moins bonne. Tout d’abord ici le monde capote et en plus ils me font vraiment capoté, parce que tout les gens que je rencontre n’arrête pas de me dire que je suis en danger, partout ou je vais. Ici il y a des secteurs dans le pays et dans les villes et village que tu ne peu vraiment pas y mettre les pieds, sinon tu joue ta vie et cela même sur les l’autoroutes où il y a souvent ( il paraît ) des attaques ou ils te volent tout en quelque seconde, imaginez-vous quand tu te fait dire cela à peu près partout ou tu va, tu n’a pas peur mais ça commence à te rentrer dans la tête. Je leur est demandé; mais où sont-ils ces secteurs, personne ne le sais vraiment tu va le savoir lorsque tu sera dedans….ben oui! c’est le fun ça. Moi j’ai pas le choix je dois avancer, donc il arrivera ce qu’il arrivera, pas le choix.

Donc comme le danger est partout, j’ai penser à un déroulement de gestes pour m’aider à survivre si cela arrive, j’espère n’avoir jamais à faire ces gestes.

Bon revenons au voyage tel quel, et bien la route va quand même bien, malgré cette épouvantable chaleur que je subis sur la route, l’autre jours il devait certainement frôler les 40 , je cuisais sur place, pour 40 km de route j’ai pris trois grosses bouteille d’un litre plus trois bouteilles que j’ai sur mon vélo, une fois j’ai manqué d’eau, je pansais jamais y arrivé, mais j’y suis arrivé ouf! ….Les autos sont pas si pire, moins coleux qu’au québec disons, ils sont tellement pas habituer de voir une bebitte comme moi, que je pense leur faire un peu peur. Je rencontre beaucoup de monde surtout les ramasseurs de vidanges sur le bords des chemins, il me demande ou je vais et je leur répond le cap vert et ils me disent que c’est impossible, trop loin, je leur dit que c’est juste à 2000 miles km….Your crasy! qui me disent.

Un petit arrêt sur le bord de la route

Ici tout est noir et blanc foncé, tu ne peu vraiment y faire abstraction , je veut dire par-là que presque partout tu vois des belles maisons de blanc et des cabanes de noirs, c’est certain que ce n’est pas tout comme ça, mais la couleur blanche est dominante. J’ai vu beaucoup de ferme, et qui travaille dans le champs c’est les noirs, encore-là c’est ce que j’ai vu, mais est-ce que c’est partout comme ça  » I don’t know « .

La santé elle….et bien je vais bien pas à 100 % mais peut être à 60%, je tire de la patte un peu, mon corps à des difficultés à s’habituer à la chaleur, j’espère que tout ce replace dans la prochaine semaine, je dors quand même assez bien, mais on dirait que je ne récupère pas, j’ai hâte que mon corps passe à une autre étape, parce qu’il me reste tant de km à faire, j’aimerais bien les faire à mon maximum. J’ai pris d’énorme coup de soleil, sur les mains, jambes et bras, un moment donné j’ai du arrêté sur la route parce que mes mains était gonflés comme un gros melons, disons que ça arrive pas souvent, mais tout c’est replacé maintenant.

J’aurais aimé vous monter quelque photos, mais je les es prises en HD avec on petit appareil et je ne suis pas capable de les sortirs pour l’instant, seul les photos prises par mon téléphone peuvent être utilisé, désolé.

Ma monture va bien, j’ai peur parfois de faire de crevaisons parce qu’il y a tellement de bouteille cassés sur le bord des chemins, mais j’ai pu les évités pour l’instant. Les gens lorsqu’ils me voient chargé comme ça ce demande bien de quel planète je viens…

Aujourd’hui je suis arrivé dans la ville de Frankfort, belle surprise, je demeure dans une guest house qui appelle ici, super bien, ici j’ai tout ce que j’ai besoin et même plus encore, je suis tellement bien que je vais y passer trois nuits, questions de donné un peu de repos à mon corps qui je pense en a besoin. Ce n’est pas rester chez l’habitant, c’est comme un petit appartement et le prix pour ça …..seulement 50 dollars, c’est fou comment c’est pas cher, au québec c’est impossible d’avoir une chambre d’hôtel pour ce prix, ici il suffit de ce connecter à un site de guest house et c’est fait, il en a partout en Afrique .

Comme je demeure ici pour trois nuits, je vais certainement écrire de nouveaux, alors à plus tout le monde…..température ici 29 degrés 👍

Suite

hier vers la brunante j’étais assis dans mon lit en préparation de ma journée d’aujourd’hui lorsque j’ai vu ce que je croyais être un oiseau qui survolait le plafond de ma chambre. Quel oiseau étrange je me suis dit et tout d’un coup lorsque ce que je croyais être un oiseau ouvris avec colère ces deux ailes pour trouver au plus vite une sortie à ce piège, j’ai vite réaliser que ce n’était pas un oiseau mais une immense chauve-souris. J’ai délicatement ouvert mes rideaux pour ne pas trop lui faire peur et surtout pour ne pas qu’il soit trop en maudit après moi, rien n’a faire elle volait toujours. J’ai donc ouvert la porte et comme si elle comprenait ce qu’il se passait en trois coup d’elle traversa l’ouverture de la porte.

Non classé

Nourriture

Pour répondre à vos questions sur la nourriture et bien jusqu’à maintenant c’est pas mal pareille à celle du canada. Lorsque je fait mon marché dans les super marchés et bien tout ce ressemble mais leur emballage est différent, tu peu retrouver tout ce que tu veut. J’ai manger beaucoup de pâte jusqu’à maintenant, pour essayé de reprendre toute mon énergie, ils sont très bonnes. Ils ne faut pas oublier que c’est l’Afrique du sud et supposément très touristique ( malgré que je n’est pas vu beaucoup de touriste ) alors je crois que dans cette section de l’Afrique la bouffe est vraiment international . Mais c’est certain si je pars dans les terres et bien je trouverai de la nourriture un peu plus du pays. Ils me reste beaucoup de km à faire.

Non classé

Mauvaise décision

Levé tôt le matin pour tout préparer mon vélo, je me suis vite aperçu que mon départ ce ferait sous la pluie, mais pas le choix mon départ devait ce faire aujourd’hui. C’est toujours un peu plus long la première fois qu’il faut tout attaché sur ton vélo, mais comme j’ai un peu d’expérience en le domaine, j’ai suivi les règles, essayer de tout balancer. J’avais une crainte de retourner sur mon vélo charger comme si c’était la fin du monde, l’équilibre est très dure à maintenir, ça fait toujours cela lorsque tu retourne la première fois sur ton vélo après une longue pause.

Mais ça pris quelque minute et tout c’est replacé, j’ai très vite remarqué que ma roue avant sautait, je me suis dit que j’allais faire les réparations ce soir puisque je pouvais quand même rouler. Je savais que ça serais long de sortir de la ville, en plus une ville que tu ne connais pas du tout. Comme je devais m’arrêter pour regarder mon GPS régulièrement j’essayais de choisir un endroit qui me paraissait assez calme. Mais il y une fois lorsque tout me paraissait sans danger ( dans ma tête ) un homme est venu discrètement me dire de ne pas arrêter ici, c’était trop dangereux, j’ai aussitôt repris la route, mais tout me semblais tellement tranquille, étrange.

Je savais que je devrais prendre l’autoroute, mais après tout les commentaires que j’avais eu sur l’autoroute interdit au cycliste, je me demandais bien combien long je ferais, à ma grande surprise tout c’est même bien passé, les camions passaient près mais avec un certain respect de ma monture. Environ 45 min de route j’ai vu qu’il y avait un barrage de police, je me suis dit ok! c’est là que ce termine l’autoroute. Ça n’a pas pris beaucoup de temps qu’il me remarque, ils étaient je crois 6 des deux côtés de la route et en un instant ils ont tous tournés la tête vers moi, l’un deux c’est approché vers moi avec un grand sourire et ma dit d’où je venais, parce que c’était certain que j’étais un touriste, du canada je lui est dit, ils m’ont regarder pensif, j’ai joué le rôle du touriste qui ne sais rien et je leur est demandé si je pouvais circuler sur ce chemin, no ! problem qui ma dit en me faisant le signe de repartir, je leur est dit merci ! et reparti très vite sur mon chemin.

Les routes jusqu’à maintenant sont très propre et assez large sur le côté pour circuler vraiment sans danger. Je savais que cette journée serais très dure pour moi, puisque dans les deux derniers jours je n’avais pas dormit une seul minute, tout cela à cause des pilules que j’ai pris pour mes problèmes d’estomac pour ne pas dire plus ( si vous comprenez ), personne ne m’avait dit que cette pilules me rendrait insomniac, donc je savais bien que j’en sortirais amoché.

Après quelque heures de route j’ai vite ressenti la fatigue m’attaqué de tout les côtés, je n’avais plus d’énergie, j’avais mal au coeur et chaque coup de pédale était un enfer pour moi. Mais je devais continuer. Malgré que la pluie avait cessez depuis peu, pour faire pire, elle est revenu en force, tout contre moi. A un moment donné j’ai vu une halte routière, j’en es profité pour me reposé et manger un peu, quelque personne sont venu voir mon vélo et me posé un tas de questions, moi tout ce que je voulais c’était de me reposé.

Après cette arrêt je me suis reposé régulièrement pour ne pas aggravé mon cas, mais même cela ne changeais rien, dû à mes nuits blanche, mon corps ne pouvait plus rien me donner. Il me restait donc une 15 km avant de retrouver mon hôtel, j’ai regardé sur le GPS si il existait une route plus courte, comme j’étais pas mal tanné de l’autoroute, j’ai remarqué une route dans les terres, je me suis dit pourquoi pas, une décision qui aurait pu me coûter la vie.

Au commencement la route était en pente douce vers le bas, c’était bien, mais plus j’avançais plus j’avais mal, mon souffle était cour. Arrivé à un en branchement je devais tourné à droite et qu’est-ce que j’ai vu, une immense côte qui montait, une côte comme j’en avais jamais vu, avec un pente très raide, je pouvais rien faire d’autre que d’essayé de la monté mais comment j’allais faire cela, je n’avais plus d’énergie, presque plus d’eau. C’est à ce moment que la force tu ne la trouve pas dans tes muscles mais entre les deux oreilles, puisque ton corps peu aller aussi loin que tu lui dit d’aller. Donc j’ai tout simplement mis un pied devant l’autre et je me suis dit si je fais cela je devrais avancer. En plus je devais faire très attention puisque ce chemin n’était que deux voies et rien sur les côtés.

Au loin j’avais pu remarquer que la route était bordé d’un sorte de bidonville, comme des bidonvilles j’en avais vu quelque uns dans d’autre voyage, je me disais que ça ne devrais pas me causé des problèmes si je me tiens loin. Presqu’au trois quarts de ma monté, j’ai vue une auto qui venait sur le côtés du chemin, en sens contraire, qu’est-ce qu’il me veut ? Arrivé à ma hauteur, il a baissé sa vite, c’était un homme tout vêtue de blanc avec une longue barbe noir, il ma demandé ou je savais ou j’étais en ce moment, je lui répondit sur le chemin de mon hôtel, regarde autour de toi tout ces gens sont tous des voleurs, tu va te faire attaqué et volé toute tes choses, que voulez-vous que je répondre à cela. Il ma dit qu’il me suivrait en auto pour me protéger. C’est par la suite que j’ai bien réaliser que j’avais passé très près. Tout c’est bien terminé.

Finalement je suis arrivé de peine et de misère à mon hôtel et j’ai pu dormir 10 heures, sans prendre aucune pilule. J’ai appris beaucoup sur moi et ce que je peu faire, j’ai aussi appris qu’il y aura des secteurs à éviter, puisque ce sont des secteurs organiser pour le vol.

Rémi de la ville de Nigel

Non classé

Des pensées dans la tête

Une autre belle journée ici, le soleil est chaud et ça fait pas mal du bien de marcher au soleil à comparer à notre hiver du québec. Tout à l’heure ça ma pris tout mon temps pour trouver une carte routière, ici tu demande et il ne savent même pas de quoi je parle, puisqu’ils utilisent toujours leur téléphone, leur réponse c’est ; Pourquoi une carte, prend ton téléphone et je leur explique que je pars en vélo vers le Cap vert et ils partent à rire. Je pense que je ne réalisais pas bien dans quoi je me suis mit les pieds en venant ici. Ici le vélo j’en est pas vue encore sur la route alors …imaginer lorsque je leur parle de faire près de 4000 km.

Pour l’instant j’ai beaucoup de questions sans réponse et quelque inquiétude, beaucoup de chose me trotte dans la tête et je pense que ça sera le cas, aussi longtemps que je n’aurai pas commencé ma route, tout devrais s’arranger avec mon premier coup de pédale. Je pense affronter la pluie en fin de semaine, beaucoup de pluie, si il pleut trop il faudra que je campe à quelque pars, ça sa ne devrais pas être un problème.

Rémi