Mauvaise décision

Levé tôt le matin pour tout préparer mon vélo, je me suis vite aperçu que mon départ ce ferait sous la pluie, mais pas le choix mon départ devait ce faire aujourd’hui. C’est toujours un peu plus long la première fois qu’il faut tout attaché sur ton vélo, mais comme j’ai un peu d’expérience en le domaine, j’ai suivi les règles, essayer de tout balancer. J’avais une crainte de retourner sur mon vélo charger comme si c’était la fin du monde, l’équilibre est très dure à maintenir, ça fait toujours cela lorsque tu retourne la première fois sur ton vélo après une longue pause.

Mais ça pris quelque minute et tout c’est replacé, j’ai très vite remarqué que ma roue avant sautait, je me suis dit que j’allais faire les réparations ce soir puisque je pouvais quand même rouler. Je savais que ça serais long de sortir de la ville, en plus une ville que tu ne connais pas du tout. Comme je devais m’arrêter pour regarder mon GPS régulièrement j’essayais de choisir un endroit qui me paraissait assez calme. Mais il y une fois lorsque tout me paraissait sans danger ( dans ma tête ) un homme est venu discrètement me dire de ne pas arrêter ici, c’était trop dangereux, j’ai aussitôt repris la route, mais tout me semblais tellement tranquille, étrange.

Je savais que je devrais prendre l’autoroute, mais après tout les commentaires que j’avais eu sur l’autoroute interdit au cycliste, je me demandais bien combien long je ferais, à ma grande surprise tout c’est même bien passé, les camions passaient près mais avec un certain respect de ma monture. Environ 45 min de route j’ai vu qu’il y avait un barrage de police, je me suis dit ok! c’est là que ce termine l’autoroute. Ça n’a pas pris beaucoup de temps qu’il me remarque, ils étaient je crois 6 des deux côtés de la route et en un instant ils ont tous tournés la tête vers moi, l’un deux c’est approché vers moi avec un grand sourire et ma dit d’où je venais, parce que c’était certain que j’étais un touriste, du canada je lui est dit, ils m’ont regarder pensif, j’ai joué le rôle du touriste qui ne sais rien et je leur est demandé si je pouvais circuler sur ce chemin, no ! problem qui ma dit en me faisant le signe de repartir, je leur est dit merci ! et reparti très vite sur mon chemin.

Les routes jusqu’à maintenant sont très propre et assez large sur le côté pour circuler vraiment sans danger. Je savais que cette journée serais très dure pour moi, puisque dans les deux derniers jours je n’avais pas dormit une seul minute, tout cela à cause des pilules que j’ai pris pour mes problèmes d’estomac pour ne pas dire plus ( si vous comprenez ), personne ne m’avait dit que cette pilules me rendrait insomniac, donc je savais bien que j’en sortirais amoché.

Après quelque heures de route j’ai vite ressenti la fatigue m’attaqué de tout les côtés, je n’avais plus d’énergie, j’avais mal au coeur et chaque coup de pédale était un enfer pour moi. Mais je devais continuer. Malgré que la pluie avait cessez depuis peu, pour faire pire, elle est revenu en force, tout contre moi. A un moment donné j’ai vu une halte routière, j’en es profité pour me reposé et manger un peu, quelque personne sont venu voir mon vélo et me posé un tas de questions, moi tout ce que je voulais c’était de me reposé.

Après cette arrêt je me suis reposé régulièrement pour ne pas aggravé mon cas, mais même cela ne changeais rien, dû à mes nuits blanche, mon corps ne pouvait plus rien me donner. Il me restait donc une 15 km avant de retrouver mon hôtel, j’ai regardé sur le GPS si il existait une route plus courte, comme j’étais pas mal tanné de l’autoroute, j’ai remarqué une route dans les terres, je me suis dit pourquoi pas, une décision qui aurait pu me coûter la vie.

Au commencement la route était en pente douce vers le bas, c’était bien, mais plus j’avançais plus j’avais mal, mon souffle était cour. Arrivé à un en branchement je devais tourné à droite et qu’est-ce que j’ai vu, une immense côte qui montait, une côte comme j’en avais jamais vu, avec un pente très raide, je pouvais rien faire d’autre que d’essayé de la monté mais comment j’allais faire cela, je n’avais plus d’énergie, presque plus d’eau. C’est à ce moment que la force tu ne la trouve pas dans tes muscles mais entre les deux oreilles, puisque ton corps peu aller aussi loin que tu lui dit d’aller. Donc j’ai tout simplement mis un pied devant l’autre et je me suis dit si je fais cela je devrais avancer. En plus je devais faire très attention puisque ce chemin n’était que deux voies et rien sur les côtés.

Au loin j’avais pu remarquer que la route était bordé d’un sorte de bidonville, comme des bidonvilles j’en avais vu quelque uns dans d’autre voyage, je me disais que ça ne devrais pas me causé des problèmes si je me tiens loin. Presqu’au trois quarts de ma monté, j’ai vue une auto qui venait sur le côtés du chemin, en sens contraire, qu’est-ce qu’il me veut ? Arrivé à ma hauteur, il a baissé sa vite, c’était un homme tout vêtue de blanc avec une longue barbe noir, il ma demandé ou je savais ou j’étais en ce moment, je lui répondit sur le chemin de mon hôtel, regarde autour de toi tout ces gens sont tous des voleurs, tu va te faire attaqué et volé toute tes choses, que voulez-vous que je répondre à cela. Il ma dit qu’il me suivrait en auto pour me protéger. C’est par la suite que j’ai bien réaliser que j’avais passé très près. Tout c’est bien terminé.

Finalement je suis arrivé de peine et de misère à mon hôtel et j’ai pu dormir 10 heures, sans prendre aucune pilule. J’ai appris beaucoup sur moi et ce que je peu faire, j’ai aussi appris qu’il y aura des secteurs à éviter, puisque ce sont des secteurs organiser pour le vol.

Rémi de la ville de Nigel

2 réflexions sur “Mauvaise décision

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.