Non classé

Il faut toujours une première fois…

Et bien pour la première fois, je n’est pas pu ( hier ) me rendre à ma destination par mes propres moyen. Ce matin les montagnes qui m’entourent sont couverte de brume, laissant passer une brise fraîche, ce qui n’était pas le cas hier.

J’avais très bien commencé ma journée hier, j’avais bien dormi, mais m’étais levé trop tôt à mon goût, mais tout allait rondement, à 6 hrs j’étais déjà près à partir. Tout allait rapidement, je pense que j’avais déjà fait 65 km vers les 10 hrs, alors mes résultats étaient très bien. Même les montagnes russes avaient été assez facile à passer, à ma grande surprise d’ailleurs. Mais peu à peu j’ai commencé à ressentir la chaleur qui commençait à être intense et plus encore l’humidité faisait que cette chaleur me rendait très lourd sur la route. Un moment donné après avoir arrêté pour prendre de l’eau, j’ai ressenti soudainement que mes jambes étaient sans force, mon corps ne répondait plus, je pédalais lourdement, comme si tout pesait le double, mais je n’étais pas trop inquiet, je n’étais pas trop loin de la ville, alors je pourrai certainement m’y reposer avant le dernier 24 km qui me séparait de ou je devais dormir.

Mais tout devenait très difficile, j’ai eu toute la misère du monde à me rendre, maintenant j’avais mal au coeur et de petit vertige me rendait plus inquiet encore. Mais finalement je suis arrivé dans la ville de Cookhouse, pas en très bonne états devrais-je dire, mais au moins je pouvais manger boire et mange une orange à l’abris du soleil. Mais je ressentait toujours cette fatigue extrême, quelque chose que je n’avais jamais ressenti auparavant, j’étais tout simplement sans force. Après 1 heures de repos je décidais donc de reprendre le chemin vers ma destination final, mais aussitôt que je suis remonté sur mon vélo, tout à recommencé, mal de coeur, fatigue, vertige, et en plus il faisait encore plus chaud, chaleur estimé environ 42 sur la route et l’humidité était très présente. A environ 40 min de la ville, mon corps ne pouvait plus rien faire, j’ai frappé un mur, plus rien, j’avais peine à me tenir debout, il fallait que je fasse quelque chose.

J’ai essayé d’arrêter quelqu’un pour me faire le dernier bout de chemin, mais personne n’arrêtait, j’ai donc appelé la Guesthouse ou je devais dormir le soir, une gentille dame ma répondu et tout de suite je lui est dit que j’avais un problème et si c’était possible que quelqu’un viennent me chercher sur la route, parce que je savais que je pourrais jamais faire le dernier bout de route. Elle ma dit qu’elle me recontacterais dans quelque minute, pour essayé de trouvé son mari pour qu’il puisse venir me chercher. Environs 5 min plus tard mon téléphone sonne, elle me dit pas de problème, quelqu’un va venir me chercher, soulager de cette réponse, tout ce qui me restait à faire c’était attendre.

Une demi heures plus tard, un homme super gentil c’est présenter avec un grand sourire pour m’aider à faire les derniers km, c’était le mari de la femme au téléphone. J’étais sauvé de cette chaleur.

J’ai rarement ressenti une chaleur comme cela sur la route, même si j’avais bien mangé et bien bu rien n’y faisait mon corps est devenu en états de choc complet. Encore une fois un anges est venu m’aider, merci énormément à ces personnes….trop gentil.

Rémi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s