Le temps passe…

Déjà 20 jours que je suis revenu au pays, dont 15 jours en confinement obligatoire. Les jours change au grés des morts annoncés aux nouvelles, c’est la seul façon que je suis certain que c’est une autre journée qui débute, par le nombre de mort qui augmente de jour en jour partout dans le monde. Sans cesse les chiffres nous sont entré de force dans la tête, pourquoi font-il cela ? pour ne pas oublier je suppose, mais comment oublier tout cette souffrance présente et à venir. L’Inde que j’aime tant, elle sera sans doute touché fortement, ça population est tellement dense, leur demandé d’être à 2 mètre, c’est comme demander à l’eau de ne plus couler dans les rivières, impossible.

Je pense beaucoup à tout ces hommes et femmes que j’ai eu la chance de serrer leur mains, de partager un sourire avec eux, mon coeur est rempli de compassion pour eux. Sans doute qu’il me dirait qu’ils en ont vue d’autre, que ce n’est pas un petit virus qui leur feront peur, j’espère juste que leur souffrance ne sera pas trop longue. En Inde il y a 464 personnes au km carré, au Canada il y a 4 personnes, alors ça dit tout.

Moi, la vie malgré très lente, elle se poursuit sans trop de problème, je continu à rêver à un prochain voyage, et oui! malgré que j’ai encore l’odeur de mon dernier voyage est encore en moi et que ce virus fait encore de milliers de mort, je rêve toujours de partir à l’autre bout de la terre, un peu fou ! je crois. C’est vraiment dure à décrire tout ce que tu peu accumuler en toi lorsque tu voyage, ce qui est drôle c’est que ça ne parait absolument pas de l’extérieur, tu n’a pas une marque sur le corps qui pourrait dire; Regardez ! tout ce qu’il a accumulé dans ces derniers voyage, non, c’est comme si tous et chaqu’un te laissait une emprunte quelque par, une connection humaine, une chaleur profonde d’un sourire, d’une accolade, c’est fou ! comme ça peu te marquer.

Je me considère très chanceux d’être tout d’abord en bonne santé, surtout dans des temps comme nous vivons aujourd’hui, d’être libre malgré le confinement, mais surtout d’avoir appris la compassion, depuis longtemps elle a été le moteur de ma vie, elle a changé sa couleur, pour en faire un portrait plus réaliste de cette vie.

La beauté de la vie, c’est de la vivre…

Une réflexion sur “Le temps passe…

  1. quelque chose nous enseigne un nouveau mode d’existence dans ce que l’on connait présentement..je pense que notre vie va changer mais pas vraiment comme ca devrait était donné notre manque de volonté d’activer l’enseignement que seul les clairvoyants vont réussir…on vit le présent en voulant revenir a la normalité…mais celle d’avant était-elle normal justement..l’épreuve actuelle devrait nous faire nous questionner sur le passé sur ce qui nous a induit en erreur comme une vie trop centrée sur le plaisir…par ex. et si on se tournait plus vers l’intérieur de soi pour aller chercher les outils nouveaux pour améliorer collectivement notre manière de vivre… rien n’arrive pour rien dit on..je crois que retourner sur le copier coller d’avant la pandémie serait la mauvaise voie a prendre. pour le moment c’est pathétique ce qui arrive mais je crois en un avenir éclairé débarrassé de ce qui nuisait a son avancement en beauté. une nouvelle ère nous attends mettons du notre sinon nous coulerons.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.