Non classé

Nouvelle route

Comme vous pouvez voir la route à changer un peu. Au début je voulais passer plus haut, mais la route qui m’y menait est en fait en gravel, donc je passerai plus bas pour rejoindre la ville de Graaf Reinet à gauche qui est suppose être très belle, mais le hic dans cette route, c’est que la route pour aller dans cette ville, il y aura un strech de 108 km dans les montagnes, il me faudra trouver un endroit à coucher au centre, puisque je ne pourrai pas arrivé à temps dans la ville de Graff-Reinet. Si je ne trouve pas de solution, il faudra que je change de route encore une fois….mais pour l’instant ça tiens la route.

Non classé

Grosse journée de 96 km

Hier je me croyais comme les petites poupées Monsieur patate qui perdent tout leur morceaux. Lorsque je suis arrivé après tout ces km j’avais vraiment l’impression que tout mes morceaux allaient tomber par terre, j’étais épuisé au max, le soleil à été de plomb sur la route, cette route à deux voies ou j’avais l’impression que mes manoeuvre allaient me causé un accident. La première parti de la route jusqu’à la ville de Hobhouse tout c’est quand même bien passé, ce qui veut dire 60 km, mais aussitôt que j’ai quitté cette ville que j’ai traversé en 7 min max, parce qu’il y avait absolument rien là-bas, tout c’est compliqué.

Des côtes à perte de vue. Ici tout le monde sais de pas être en plein soleil entre midi et deux heures, c’est le plus chaud de la journée, lorsque j’ai vu l’heure et les côtes et ma fatigue, je savais que ça ne serait pas facile. Mais à ma grande surprise je me sentais quand même bien, le coeur allait bien, mes jambes étaient bien, seul problème je sentais que je cuisais sur place, au moindre nuage je poussais un soulagement.

Après plusieurs heures de routes, j’ai vu au loin ce qui semblait être la ville ou je devais arrêter, j’étais vraiment heureux. Il y avait deux routes qui menait à cette ville, j’ai donc choisi celle qui était plus courte….erreur ! elle passait au plein milieu d’un énorme bidonville, mais j’étais trop fatigué pour avoir peur et pour faire demi-tour, j’ai poursuivi ma route.

Tout le monde me regardais et me criait quelque chose, je ne comprenais rien et je ne voulais pas comprendre. Je me suis même perdu dans ces routes qui n’avait aucun sens pour moi, mais après avoir osé demandé ma route, j’ai retrouvé la ville et ma guesthouse. Rien n’est arrivé.

Arrivé à ma guesthouse, il n’y avait personne qui m’attendais, je cherchais partout, après une 15 de minute j’ai trouvé quelqu’un et tout c’est enchaîné, la bière, la chambre, la douche, la pizza large (super bonne) et dodo vers 21 heures.

Ici malgré que tout semblait un peu désordonné, tout très bien ici, les gens me donne beaucoup d’aide pour ma prochaine destination, j’ai même appris que la route que je devais prendre demain était fait de gravier, très dure d’accès pour les vélo, alors avec (Didi qui ce nomme) nous avons refait un peu ma route pour que je n’est pas de problème, une chance que j’ai parlé à cette homme, j’aurais été vraiment dans le trouble demain.

Bon, je refaire des provision….à plus tout le monde

Mon nouvelle ami
Ici il y a des chiens partout, tous aussi gentil l’un que l’autre
Non classé

Ce matin, décision !

Après avoir bien dormit et avoir pris un déjeuner immense hihi, moi qui n’est pas vraiment quelqu’un qui déjeune, mais ici les gens aime mangé, les assiettes son bien rempli, je peu vous le dire.

Ce matin, je dois décidé si je reste une autre journée ici où je décide de partir demain malgré 100 % de pluie et d’orages annoncés. J’en es parlé à la demoiselle ici et elle aussi me dit qu’elle y aura de la pluie demain, mais la pluie arrive toujours en après-midi, le matin c’est presque toujours clair et frais, mais je sais que je ne pourrai jamais faire 100 km en avant-midi donc je devrais sans doute faire de le route sous la pluie, mais la pluie sa ne me dérange pas, ici c’est les orages qui me dérange, c’est extrêmement dangereux de sortir durant ces orages, elles sont vraiment très fortes et encore moi de faire du vélo sur une autoroute.

L’autre option ce serais de trouver un lift, qui pourrait me rapprocher de ma destination final qui est la ville de Wepener. Pour cette question, j’aurais une réponse aujourd’hui, la demoiselle ( qui je suis incapable de prononcer son nom ) s’occupe de faire quelque téléphone pour me trouver une option, c’est quand même une heure d’auto et une heure retour, mais au pire je resterai une autre nuit ici et je partirai dimanche qui me semble plus approprier pour la route, beaucoup moins de pluie …

Pour le reste tout va bien, j’ai super bien manger hier, j’ai trouver un resto incroyable ou les gens sont super gentil, la moyenne des repas ne me coûte environ 150 zar/13 dollars can, les déjeuné sont presque toujours compris dans le prix des chambres, c’est vraiment étonnant comme les choses ne sont pas cher ici, ça m’étonne toujours.

Ok ! à plus

Non classé

Une autre chaude journée

Depuis quelque semaine, il y a des orages presqu’à tout les jours, les orages sont tellement forte, des trompes d’eau incroyables tombe en quelque minute et des tonnerres d’une force que je n’avais jamais entendu avant. Ce matin, j’étais chanceux j’ai pu quitté la ville avant qu’une des ces orages ne tombe encore sur la ville. Je pense qu’un jour je vais m’en taper une sur la route. Ils annonce pas mal de pluie dans les prochains jours.

Un champs de tournesol

La route à bien été aujourd’hui, malgré une chaleur suffocante. Je suis parti tôt ce matin pour ne pas subir la chaleur trop longtemps, mais malgré tout, lorsque j’ai passé 11 hrs c’était insoutenable, j’avais beau boire une quantité industriel d’eau et me trouver de l’ombre lorsque c’était possible, je n’arrivais pas à faire descendre la chaleur de mon corps. Il y a un moment lorsque c’est chaud comme ça, on dirait que les pneus colle sur le chemin, c’est encore plus dure de rouler.

Dans deux jours il me faudra faire 100 km jusqu’à la prochaine ville, ce qui me fait environ 10 heures de route, la chaleur sera certainement un problème.

Mais pour l’instant tout va bien, je récupère très vite, je suis présentement dans un petit guesthouse, qui est correct mais pas plus. C’est drôle comment ça fonctionne les guesthouse, lorsque je suis arrivé il n’y avait personne, j’ai appelé le numéro sur le grillage de la porte, la fille du proprio est venu m’ouvrir et me montrer la chambre, ma dit à quel heures était le déjeuner et elle est repartie, donc il y a juste moi ici, même pas quelqu’un à la réception, si il arrive quoi que ce sois, tu dois appeler le numéro de téléphone et attendre qu’elle arrive. Depuis que je suis arrivé le chien du voisin aboie presque tout le temp, j’espère qu’il perdra la voix bientôt parce que sinon je vais avoir de la misère à dormir.

Ok! je vous laisse avec ces quelques nouvelles

Rémi

Non classé

Mardi 4 février

Encore une vois j’ai eu une fabuleuse de belle journée de vélo aujourd’hui. Tout le monde à ma guesthouse ce demandais si il allait faire beau aujourd’hui puisque hier il a plu tellement et il annonçait cela ce matin. Mais ce matin le ciel était presque tout dégagé et frais, température idéal pour faire du vélo. La dame ma même dit que si il avait plu, elle et son mari voulaient me donner un lift jusqu’à la prochaine ville, mais ça n’a pas été nécessaire.

Je suis parti vers les 7 hrs ce matin, le village ce réveillait à peine, seul les jeunes écoliers étaient sur le bord du chemin pour attendre leur bus. J’ai donc pris la route, c’étais vraiment très beau, mais malheureusement je n’avais pas le côté du chemin comme dans mes autres journées, alors il fallait vraiment que faire attention. Un camion est passé tellement près qu’il ma touché le coude avec sa boîte, lorsqu’il ma doublé, j’ai passé un grand soupir, et je me suis dit, ça y était presque.

J’aime bien lorsqu’il y a des arbres sur le côté du chemin, ça me donne des endroits pour relaxer un peu, mais le plus important pour moi c’est de trouver un endroit ou mettre mon vélo, je n’est plus de pied et je n’est pas été capable de trouver une branche pour servir d’appuie lorsque j’arrête, alors il me faut un garde, c’est ce qu’il y a de mieux.

Presque tout le monde m’envoie la main lorsqu’il ne roule pas trop vite naturellement, j’aime bien. J’essais de ne pas trop penser au autos qui passe, ça ferait de ma journée un enfer, mais je suis assez chanceux la circulation est quand même fait de beaucoup de vide ou je peu rouler seul en pleine solitude, j’avais jamais réaliser comment c’est reposant de rouleur seul sans bruit.

Aujourd’hui je suis allé faire de petit achat, vous auriez du voir le nombre de personne qu’il y avait dans cette bâtisse, je capotais ( intérieurement naturellement ) c’était la folie. C’était drôle de voir les gens ce retourner lorsqu’il me voit, maintenant je commence à m’habituer. J’ai réussit à acheter quelque chose pour mon repas ce soir, puisqu’ici j’ai une petite cuisine, alors j’en profite.

Rémi

Non classé

Une après-midi de pluie

Étant donné qu’il pleut en ce moment et que je suis dans ma chambre avec de l’électricité, j’ai décidé de vous parler un peu des choses que j’ai du m’adapter en arrivant en Afrique du sud.

Tout d’abord il y a la conduite de l’autre sens et bien au début je me demandais comment j’allais faire pour m’habituer à cela, traverser un chemin à quatre voie étant étranger pour moi, je regardais toujours du mauvais côté, mais je ne sais pas pourquoi mais aussitôt que je me suis mis à pédaler, tout c’est mis en place. Maintenant on dirait que j’aime mieux cela que de l’autre côté, parce que lorsque je suis sur la route et bien les autos sont toujours à ma droite et je suis droitier alors on dirait que je me sens plus confortable du côté droit que de ma gauche, c’est plus naturel pour moi. Jusqu’à maintenant tout va bien, c’est certain que je me dois de faire attention encore, ce n’est pas un voyage de trois mois qui brisera toute mes habitudes.

L’électricité, ha! notre belle électricité que nous consommons à volonté dans mon pays, nous prenons souvent ce pouvoir que nous avons comme acquis. Ici, depuis je pense la ville de Bethlehem et bien il y a des coupures de courant assez fréquente et encore plus fréquente où je suis présentement. Je prend exemple hier, l’électricité est parti de 14 heures à 16 hrs 30 ensuite est reparti de 19 hrs à 21 hrs. Écoutez ! cela crée un tas de problèmes, comme moi hier j’étais au resto et pendant que je mangeais l’électricité coupe, tu ne peu plus payer avec ta carte, le serveur à bien voulu que je revienne plus tard pour payer lorsque l’électricité sera revenu. En plus les coupures sont vraiment n’importe quand, comme maintenant j’écris et plus rien, ça peu arrivé. Aussitôt qu’il n’y plus d’électricité, presque tout ferme sauf ceux qui ont la chance d’avoir une génératrice de courant et il n’y en a pas beaucoup croyez-moi ! Donc maintenant je paie toujours mon resto avant et non après, pour être certain que je pourrai payer. Imaginez-vous la nourriture dans les super marché, honnêtement je ne sais pas ce qu’ils font. J’ai demandé pourquoi le gouvernement fait cela, il parait que c’est économiser l’électricité, pas certain que c’est vrai.

Leur langue, au début c’était pas facile à comprendre, leur anglais je parle. C’est comme Australien mélangé avec British, au début tu roche un peu et tu leur dit de répetter. C’est toujours un peu drôle de les entendre sauter d’une langue à une autre sans aucune hésitation, parfois ça m’étourdit. Les noirs eux lorsque tu les croises, te dise quelque chose que je ne comprendrai jamais, je sais que ça doit être bonjour, mais on dirai que ce n’est jamais pareille, mais ici ils ont 11 langues parlés, alors c’est vraiment pas étonnant que je sois perdu.

L’argent, et bien j’ai quand même cliqué assez vite sur l’argent, je pense que je ne me suis pas trop fait avoir sur le change. Il ne semble pas avoir de faux billet ici, une bonne chose. Mais je paie presque tout le temps avec ma carte, tout le monde utilise sa carte ici, même pour des petits montant. Je vais payer avec de l’argent des bouteille d’eau, le tip, de petite chose, pour le reste c’est avec une carte. Tout à l’heure j’ai vu au moins 30 personnes faire la queue pour avoir accès au guichet, je n’y suis pas encore allé, je vais attendre quelque semaine, pour essayer cela et surtout il me faudra être très prudent.

Les Guesthouse, une belle surprise pour moi, tu les trouvent à peu près partout, ils sont bien et très peu cher. Il faut juste surveiller leur prix, il varie souvent, tout dépendant ce que tu veut avoir, petite cuisine ou pas, beaucoup de place ou non etc etc, mais souvent ce sont de grande chambre avec beaucoup de confort. Ici tout le monde sont super gentil, David l’homme d’entretiens, on a bien parlé et il ma trouvé les outils que j’avais besoin pour réparer mon vélo, dans presque tout les guesthouse, les gens sont à ton service.

Bon je vais publier ce texte avant que le courant ne parte, il pleut avec des éclaires….

Rémi